P4270070.JPG

Anne Arbus

Artiste Peintre , Lissière

"Nous sommes tissés de l'étoffe dont sont faits nos rêves". Etty Hillesum

COLLECTION

Depuis la nuit des temps, le peintre-cartonnier et le lissier travaillent

main dans la main pour réaliser des tapisseries et tapis.

En choisissant d’être peintre-cartonnier et lissier, je réalise cette alchimie où le premier conçoit le dessin pour qu’il soit tissé, et le second le tisse, sur un métier de haute ou de basse-lisse, donnant au dessin textures, matières et corps.
Cette alchimie intemporelle et vivace dans tous les pays m’a appris que la lenteur n’est pas un défaut, que la solitude n’est pas l’isolement et que le silence est fécond.

 

TABLEAUX

J’ai longtemps cru que l’aboutissement de mes tableaux était la tapisserie; ceux-ci ne me semblaient alors n’être que la maquette d’une œuvre à réaliser, à tisser.

Puis, la rencontre avec Hassan Massoudy m’a fait prendre la mesure de l’aboutissement du tableau lui-même. Je me suis autorisée alors à peindre... des tableaux,

traitant des sujets qui me tiennent à cœur et pour lesquels je m’engage.

Ceux-ci se posent avec des encres et des ocres sur toile ou sur papyrus.

 
 

TAPISSERIES

Bien que j’aie appris le métier de lissier sur basse-lisse (métier horizontal), j’ai choisi de travailler sur un métier de haute-lisse (vertical), afin d’optimiser l’ergonomie de l’outil

tout en réduisant sa place au sol.

La chaîne est montée en câble de coton ou de lin (4 fils au cm), le carton est fixé au dos de la chaîne, les matières, d’origine végétales, animales ou la soie, sont scrupuleusement choisies pour amplifier les couleurs et donner toute sa noblesse à la texture de la tapisserie.